jeudi 5 août 2010

Poème destiné à un dahlia...

Appuyé tranquillement près de la barrière

tu souris , ton merveilleux sourire .
Surpris , je reste sans voix.
Je t'entends chanter une chanson
qui a commencé je ne sais quand.
Je m'incline profondément.


Quach Thoai..

P1010564

1 commentaire:

Maryh K. a dit…

On ne parle pas souvent aux fleurs. Peut-être devrions-nous le faire plus souvent ?
En tout cas ton poème est reposant, et c'est pour cela qu'il va droit au coeur.
Bonne semaine Anne-Marie.
Marie