jeudi 7 mai 2009

Acrylique au couteau ...

A vos pinceaux ... non à votre clavier .
Je vous laisse lui donner un nom .

6 commentaires:

MUTTI a dit…

Florescences Indiennes, qu'en dirais-tu ?

Tu créées de plus en plus de merveilles, Bravo !

Tendres bises de Mai...

Marie-Monique a dit…

J'aime vraiment ton univers!!!je reviendrai...à bientôt

ariaga a dit…

Le guerrier devant le mur de feu et de sang.Bises.

lungtazen a dit…

Pour aller dans le sens d'Ariaga je dirais
de Sang et d'or

comme le blason de la Catalogne

voir l'histoire et la légende ce ce blason :

Connaissez vous la légende de Guifred le Velu ? Il en existe plusieurs versions, mettant en scène des personnages légèrement différents. Mais globalement on peut la résumer ainsi.

Guifred le Velu, né à Ria était fils du comte de Cerdagne. Il devint au fil des années l'unificateur de la Catalogne, formant une entité territoriale cohérente et forte. Nommant ses enfants comme successeurs, il fut le patriarche de la lignée des comtes-rois catalans. La légende raconte que son père fut tué alors qu'il n'était qu'un enfant par un certain Salomon, un proche un roi franc, dans le but de devenir comte de Cerdagne à sa place, ce qui fut fait.

Des années plus tard, le jeune Guifred se fit connaître de Salomon et le provoqua en duel. Ce dernier eu lieu devant le roi. Salomon mourut, mais Guifred fut mortellement blessé. Le roi lui demanda alors avant son trépas ce qu'il désirait, et Guifred lui répondit qu'il souhaitait un signe d'unification pour son peuple. Le roi plongea alors sa main dans la plaie béante de Guifred et traça de ses quatre doigts ensanglantés des bandes verticales sur un écu d'or.



C'est depuis que le drapeau catalan est "Sang et or".

Origine : les couleurs de la Rome antique

Force est d'admettre que cette histoire est bien une légende, et ça pour plusieurs raisons. Guifred le Velu est mort au combat, en se battant contre les sarrasins. De plus, nul trace d'un certain Salomon dans les prédécesseurs de Guifred, mais Bernat de Gothie. Enfin, et c'est sans doute le principal, les signes distinctifs à l'origine des blasons ne sont apparus qu'au XIe et XIIe siècle, alors que Guifred vécu au IXe siècle.

Plus sérieusement, les couleurs catalanes apparaissent pour la première fois en 1150 sous le règne de Ramon-Bérenguer IV (1115-1162). Elles sont une reprise des couleurs de la Rome Antique, qui furent également adoptés par la papauté, ce qui nous fait trop souvent dire qu'il s'agit de la couleur papale, ce qui à l'origine est faux. Napoléon 1er ayant donné ces couleurs au royaume de Naples, le pape changea ses propres couleurs, remplaçant le rouge par le blanc.

(sinon pour info je remets petit à petit mes liens sur mon nouveau blog et j'ai mis un lien vers ton site)

bises

cocole a dit…

c'est le MIEL qui me vient à l'esprit ou plutot à la bouche en regardant ta toile....oui, je sais , faut pas trop chercher à comprendre ...;-)

Jack Maudelaire a dit…

---> Bonjour chère Anne-Marie,

Ton acrylique au couteau m'a inspiré cet instant de joie :

Et la sève de la terre,
émois de l’été,
nourrit le peintre.

Bien tendrement, Jack qui te souhaite une belle journée ensoleillée